AG EDF 2021 : Financements développements renouvelables

Question posée par Energie en actions à l'AG EDF du 6 mai 2021 : Financements des développements dans les renouvelables

La filiale « EDF Vert » risque de se trouver dès sa création dans une situation lui empêchant toute opération ultérieure portant sur son capital. Pourriez-vous donc expliquer l’intérêt même de la constitution d’une telle filiale ?

Si l’objectif est bien d’obtenir des capitaux et des financements pour les énergies renouvelables, pourquoi plus simplement ne pas opter pour une augmentation du capital de la filiale actuelle EDF Renouvelables, ouverte au public (on rappellera que cette filiale, précédemment dénommée EDF Energies Nouvelles était cotée en Bourse, jusqu’à ce qu’EDF décide de lancer une opération de rachat des minoritaires) ?

Texte complet de la question posée

Vous avez souligné que le statu quo n’était pas tenable, au risque qu’EDF soit « dégradé en seconde division », et présenté la constitution d’une filiale « Vert » regroupant notamment EDF Renouvelables et Enedis comme la seule solution pour permettre au groupe EDF de conserver sa place dans la transition énergétique.
Or, vous avez également fait le lien entre la part actuelle du capital d’EDF ouverte au public, et celle de cette potentielle filiale EDF Energies Nouvelles et Réseau, laissant entendre que l’opération n’apporterait pas de nouveaux capitaux, l’Etat échangeant (de façon directe ou indirecte) les actions EDF détenues par les minoritaires contre des actions de la nouvelle entité.
De son côté, le gouvernement se serait engagé, par la Loi, à limiter l’ouverture du capital d’EDF EN et Réseau à 30% (ou même 25% selon certains médias), et précise dans le document récemment rendu public que la participation d’EDF SA à des opérations en capital dans cette filiale serait soumise à l’accord de la Commission Européenne, et à des conditions strictes, dont l’interdiction de toute subvention croisée depuis les activités de production.
La filiale « EDF Vert » risque donc de se trouver dès sa création dans une situation lui empêchant toute opération ultérieure portant sur son capital. Pourriez-vous donc expliquer l’intérêt même de la constitution d’une telle filiale ?
Si l’objectif est bien d’obtenir des capitaux et des financements pour les énergies renouvelables, pourquoi plus simplement ne pas opter pour une augmentation du capital de la filiale actuelle EDF Renouvelables, ouverte au public (on rappellera que cette filiale, précédemment dénommée EDF Energies Nouvelles était cotée en Bourse, jusqu’à ce qu’EDF décide de lancer une opération de rachat des minoritaires) ?
Cette solution relève en effet de la décision des instances d’EDF et de sa filiale, et pourrait être mise en oeuvre rapidement.