AG EDF 2021 : Approvisionnement en électricité du marché français

Question posée par Energie en actions à l'AG EDF du 6 mai 2021 : Approvisionnement en électricité du marché français

L'Autorité de la Concurrence dans son rapport d’évaluation du 18/12/2015 critique sévèrement le fonctionnement de l'Arenh, et recommande que «la période de régulation intègre dans son déroulement une sortie progressive, avant 2025, du mécanisme administré d’approvisionnement mis en place, afin de revenir par étapes aux conditions d’approvisionnement d’un marché normal».

Pourquoi EDF n'a-t-elle pas fait sienne cette position au lieu de tenter d'obtenir de manière dérogatoire de la Commission Européenne la mise en place d'une nouvelle régulation du nucléaire existant, au risque de se voir imposer de lourdes contreparties ?

En matière d'électricité, le marché dit "pertinent" au titre des règles de concurrence n'est-il pas en effet la plaque ouest-européenne, sur laquelle EDF, détenant en réalité moins de 30% de ce marché, ne saurait être accusée d'abus de position dominante ?