AG EDF 2021 : Emission Océane et impact sur le capital

Question posée par Energie en actions à l'AG EDF du 6 mai 2021 : Emission Océane et impact sur le capital

Pourriez-vous préciser :
- si des détenteurs d’obligations ont déjà opté pour l’option de conversion en actions, et si oui pour quel montant ?
- votre évaluation de la part des obligations susceptibles, d’ici l’échéance, d’être converties en actions nouvelles, et de l’impact sur la répartition du capital d’EDF ?

Dans la mesure où cette opération a été effectuée avec suppression du droit préférentiel de souscription, et avec la participation de l’actionnaire majoritaire, ne pensez-vous pas qu’il serait opportun / nécessaire, de procéder à une ORS (Offre Réservée aux Salariés) afin de compenser la dilution potentielle de l’actionnariat salarié ?

Texte complet de la question posée

EDF a procédé en 2020 à l’émission d’obligations vertes à option de conversion et/ou d’échange en actions nouvelles ou existantes OCEANE, objet de la résolution 5 au titre de la souscription à hauteur d’environ 40 % du montant de l’émission par l’État français.
Energie en actions a pris note des bonnes conditions obtenues par EDF pour cette émission.
Pourriez-vous préciser :
- si des détenteurs d’obligations ont déjà opté pour l’option de conversion en actions, et si oui pour quel montant ?
- votre évaluation de la part des obligations susceptibles, d’ici l’échéance, d’être converties en actions nouvelles, et de l’impact sur la répartition du capital d’EDF ?
Dans la mesure où cette opération a été effectuée avec suppression du droit préférentiel de souscription, et avec la participation de l’actionnaire majoritaire, ne pensez-vous pas qu’il serait opportun / nécessaire, de procéder à une ORS (Offre Réservée aux Salariés) afin de compenser la dilution potentielle de l’actionnariat salarié ?