Plan d'Epargne Groupe

Le Groupe EDF a mis en place un plan d’épargne Groupe applicable à compter du 1er février 2005

Le Plan d’Épargne Groupe (PEG) est ouvert aux salariés d’EDF et des sociétés françaises du Groupe dont EDF détient directement ou indirectement au moins 40 % du capital et ayant adhéré au PEG :

Six fonds communs de placement diversifiés, dont un fonds d’investissement socialement responsable, un fonds d’économie solidaire et le fonds « Actions EDF » sont ouverts à la souscription. En 2009, les salariés ont pu souscrire à l’emprunt obligataire lancé par EDF via le fonds « Emprunt 2014 » créé à cet effet.

Le PEG du groupe EDF totalisait fin 2012 un encours de 3,6 milliards d’euros.

L’intéressement ainsi que les versements individuels et les transferts à partir du compte épargne temps que les salariés affectent au PEG sont abondés selon des conditions négociées dans chaque société. En 2011, l’abondement total brut versé par EDF et ERDF dans le PEG a été de 106,3 millions d’euros.

Bénéficiaires :

  • Tous les salariés d’EDF SA et des entreprises adhérentes peuvent adhérer au Plan, s’ils justifient d’une
    durée minimale d’ancienneté de trois mois au sein des entreprises du Groupe.
  • Les anciens salariés (retraités et assimilés) qui ont adhéré avant leur cessation définitive d’activité au Plan
    conservent leur qualité de bénéficiaires et peuvent continuer à effectuer des versements.
  • Les anciens salariés, en activité dans une entreprise non adhérente du Plan, peuvent rester adhérents du
    Plan, mais perdent la faculté de procéder à des versements.

 

> En savoir plus sur le PEG EDF (réservé aux adhérents)

Chiffres clés AS EDF

Chiffres clés de l'actionnariat salarié EDF (au 31 décembre 2018) : les actionnaires salariés et anciens salariés détenaient un total de 34,68 millions d'actions représentant 1,15% du capital au 31/12/18 (l'Etat français 83,67% sur un nombre total d'actions de 3 010 267 676), dont :

  • 30,45 millions d'actions, soit 1,01 % du capital, au travers du FCPE Action EDF
  • 4,3 millions d'actions, soit 0,14 % du capital, au nominatif pur ou administré

Chiffres clés de l'actionnariat salarié EDF (au 31 décembre 2017) : les actionnaires salariés et anciens salariés détenaient un total de 35,27 millions d'actions représentant 1,2% du capital au 31/12/17 (l'Etat français 83,5% sur un nombre total d'actions de 2 927 438 804), dont :

  • 30,86 millions d'actions, soit 1,05 % du capital, au travers du FCPE Action EDF
  • 4,41 millions d'actions, soit 0,15 % du capital, au nominatif pur ou administré

A la suite de l'augmentation de capital d'EDF de mars 2017 (avec augmentation de 30 % du nombre d'actions), la part du capital détenue par les salariés et anciens salariés du groupe EDF avait diminué à 1,3 % du capital (Le FCPE a en effet été dilué passant de 1,36% du capital à environ 1,1% - cf précisions données sur l'augmentation de capital d'EDF : porteurs de parts du FCPE Action EDF).

Chiffres clés de l'actionnariat salarié EDF (au 31 décembre 2016) : les salariés et anciens salariés du groupe EDF détenaient au 31/12/16 un total de 33,1 millions d'actions représentant 1,57 % du capital, dont :

  • 28,77 millions d'actions, soit 1,36 % du capital, au travers du FCPE Action EDF
  • 4,3 millions d'actions, soit 0,21 % du capital, au nominatif pur ou administré

Chiffres clés de l'actionnariat salarié EDF (au 31 décembre 2015) : les salariés et anciens salariés du groupe EDF détenaient au 31/12/15 un total de 31,51 millions d'actions représentant 1,64 % du capital, dont :

  • 27,12 millions d'actions, soit 1,41 % du capital, au travers des FCPE Action EDF
  • 4,39 millions d'actions, soit 0,23 % du capital, au nominatif pur ou administré

Chiffres clés de l'actionnariat salarié EDF (au 31 décembre 2014) :

  • 112 500 salariés et anciens salariés détenaient 27,4 millions d'actions EDF dans le Plan d'Epargne Groupe et le PEG International
  • 66 700 salariés et anciens salariés détenaient 4,5 millions d'actions EDF au nominatif
  • Ensemble, ils détenaient un total de 31,97 millions d'actions représentant 1,72 % du capital.

L'association Energie en actions fait le constat et regrette que l'actionnariat salarié soit en baisse régulière depuis 2009, tant en nombre d'actionnaires salariés qu'en part de capital détenu, faute notamment d'opération d'actionnariat salarié depuis 2008.

 AS EDF et benchmark fin 2014

Part du capital détenu par les actionnaires salariés et anciens salariés (historique) :

  • au 31 décembre 2013 : un total de 33,4 millions d’actions EDF, représentant 1,80 % du capital social
  • au 31 décembre 2012 : un total de 34 millions d’actions EDF, représentant 1,85 % du capital social
  • au 31 décembre 2011 : un total de 34 millions d’actions EDF, représentant 1,84 % du capital social
  • au 31 décembre 2010 : un peu plus de 44 millions de titres EDF, soit 2,39 % du capital social
  • au 31 décembre 2009 : près de 45 millions de titres EDF, soit 2,43 % du capital social
  • au 30 janvier 2009 (suite à l’attribution par l’État, le 30 janvier 2009, d’actions gratuites) : plus de 41,3 millions de titres EDF, soit 2,27 % du capital social.
  • au 31 décembre 2008 : plus de 36,6 millions de titres EDF, soit 2,01 % du capital social et 13,3 % du capital flottant
  • au 31 décembre 2007 : plus de 34,6 millions de titres EDF, soit 1,90 % du capital social du Groupe et 12,6 % du capital flottant

A noter que l’essentiel des titres détenus par les salariés et anciens salariés le sont, depuis l'ouverture du capital, dans le cadre du Plan d’Epargne Groupe, avec une durée de blocage de 5 ans

Historique actionnariat salarié EDF

Lors de l’ouverture du capital d'EDF à l'automne 2005, dans le cadre de l’offre réservée aux salariés (conformément à la loi 2004-803 du 9 août 2004 et à la loi 86-912 du 6 août 1986), 130 000 salariés et retraités du Groupe sont devenus actionnaires d'EDF :

  • La demande de souscription initiale a représenté 19,6 % du total de l’ouverture du capital, au-delà du plafond (15%) alors fixé par la Loi.
  • 83 % des souscripteurs ont été intégralement servis.
  • À l’issue de cette Offre Réservée aux Salariés, en France, 75 % des salariés d’EDF sont devenus actionnaires. Dans les filiales concernées par l’opération en Europe, particulièrement au Royaume-Uni, en Pologne et en Hongrie, le taux de souscripteurs atteint les 50 %, témoignant d’un fort attachement au groupe EDF.

A la suite de la cession par l'Etat français d'un bloc de 2,5 % du capital d’EDF du 3 décembre 2007, conformément aux lois précitées, une nouvelle offre réservée aux salariés et aux anciens salariés a été proposée du 12 au 22 septembre 2008 :

  • L’offre portait sur environ 0,4 % du capital.
  • Malgré un contexte particulièrement défavorable sur les marchés financiers et un prix affiché (66 €/action) avant avantages (actions gratuites soumises à un délai de détention, abondement dans le cadre d'une souscription dans le Plan d'Epargne Groupe) supérieur au cours de l'action, l’offre a été souscrite en moyenne par un salarié sur deux d’EDF et de RTE ainsi qu’un peu plus d’un sur trois au sein d’ERDF.

Il n’y a pas eu de nouvelle offre réservée aux salariés depuis septembre 2008.

Un plan d’attribution gratuite d’actions mis en oeuvre en août 2007, dénommé ACT 2007, portait sur l’attribution de 2 883 183 actions à l’ensemble des salariés du Groupe, soit environ 150 000 bénéficiaires répartis dans 22 pays :

  • Les modalités de répartition entre les bénéficiaires ont fait l’objet d’un accord collectif signé le 8 juin 2007 par trois organisations syndicales.
  • L’attribution définitive des actions était soumise à deux conditions : une condition de performance collective, à savoir, une progression pluriannuelle moyenne de l’EBITDA du Groupe d’au moins 3 % par an sur la période 2006-2008, remplie au 31 décembre 2008, et une condition de présence continue durant la période d’acquisition.
  • Ce plan a conduit à l’attribution de 19,2 actions par salarié bénéficiaire en moyenne, avec un minimum de 10 et un maximum de 50. Au total, plus de 2,7 millions d’actions ont été livrées aux salariés bénéficiaires le 31 août 2009.
  • Les actions détenues au nominatif sont devenues disponibles le 30 août 2011.
  • Celles détenues dans le PEG le sont devenues le 30 août 2014.

EDF n’a pas procédé à de nouvelles attributions gratuites d’actions depuis août 2007.

Autres éléments historiques :

  • le 30 janvier 2009, attribution par l’État français d’actions gratuites à des souscripteurs de l’Offre Réservée aux Salariés de l’ouverture du capital,
  • Au 30 juin 2011, il a été procédé au débouclage de la formule "multi" à effet de levier mise en place lors de l’offre réservée aux salariés de 2005. Dans ce cadre, le fonds « Actions EDF » a restitué à la banque structuratrice 9,2 millions d’actions EDF.
  • Le 31 octobre 2011, l'État français a livré, environ 731 000 actions gratuites dans le cadre de l’offre réservée aux salariés de 2008.

 

Agenda "du mois"

26 Juil 2019;
12:00AM
Chiffre d'affaires 1er semestre 2019
11 Sep 2019;
05:00PM -
Bureau EEA 11-9-19

Flux Infos

Accès adhérent